Pour certains, le social selling serait limité à LinkedIn, pour d’autres, il s’agirait d’un effet de mode. Pourtant, à y regarder de plus près, on s’aperçoit rapidement que les éléments constitutifs d’une présence efficace sur les médias sociaux correspondent aux principales compétences des commerciaux en BtoB.

ETAPE 1/4 : Construire son image personnelle “le personal branding”

LinkedIn représentant actuellement le réseaux social professionnel incontournable, il convient d’y soigner son profil. La photo devrait inspirer confiance tout comme le résumé, le parcours et la description de ses compétences notamment. Mais LinkedIn n’est pas seul concerné. Il peut être intéressant de s’exprimes à travers un blog, Twitter ou YouTube. Enfin, il faut veiller à vérifier régulièrement comment son nom ressort sur Google.

ETAPE 2/4 : Trouver les bonnes personnes

Contrairement aux réseaux sociaux personnels, il convient ici de construire son réseau en ayant un objectif professionnel précis. Evidemment, il s’agira pour les commerciaux de se connecter auprès de leurs clients et prospects.

ETAPE 3/4 : Animer sa communauté

Construire un réseau n’est pas un object en soi. Il convient de l’animer pour être visible, construire sa notoriété, inspirer confiance et devenir à terme un “thought leader” sur son marché.

ETAPE 4/4 : Construire des relations

Le but ultime recherché et de repérer le “Signaux faible” qui permettent de détecter les leads à fort potentiel et de simplifier la prise de contact au moment opportun.

Aisni, le social selling, va bien au-delà de la simple utilisation d’outils sociaux tels que LinkedIn, Facebook, ou Twitter. C’est une démarche fondée sur les notions de « Personal Branding », de « content marketing », de « storytelling » et de « networking ».

Lancez-vous !

Dites-nous votre besoin, nous vous proposons les meilleures solutions.